La maison intelligente

le thermostat connecté de nest, racheté par google en 2014, permet d'ajuster la
Le thermostat connecté de Nest, racheté par Google en 2014, permet d'ajuster la température de son logement à distance. © Nest

Une poignée de fenêtre qui réagit aux tentatives d'intrusion, un détecteur de mouvements qui prévient en cas de chute d'un personne âgée ou des volets qui se ferment automatiquement lorsque la nuit tombe... Le marché de de la "maison intelligente" devrait atteindre un milliard d'euros en France en 2015, selon l'étude "Le marché de la domotique", de Xerfi.

Un marché tiré notamment par le vieillissement de la population et la hausse du coût de l'énergie et que se disputent les grands groupes et les PME. A l'image du français Netatmo avec sa station météo connectée ou de l'américain Nest, avec son thermostat intelligent, racheté pour 3,2 milliards de dollars par Google en janvier 2014. Même les opérateurs télécoms veulent s'engouffrer sur le marché. Reste à attendre la baisse des prix, qui demeurent encore prohibitifs pour qui veut équiper totalement sa maison.