Les dépenses en recherche et développement ne payent pas

Mis à part le cas de la Corée du Sud, ce graphique montre que les pays qui investissent beaucoup en R&D, comme la Suède, la Finlande ou le Japon, connaissent une croissance moins forte que ceux qui font peu de recherche, comme la Turquie ou la Pologne. Il y a somme toute une explication logique selon Jean-Marc Vittori : "Les pays moins avancés rattrapent les autres en les copiant et en important leurs techniques de production, ce qui leur coûte peu d'argent".
©  Groupe Eyrolles