Le Wistiki, pour ne plus jamais perdre ses affaires

le wistiki et ses concurrents ne devraient pas tarder à s'imposer dans les sacs
Le Wistiki et ses concurrents ne devraient pas tarder à s'imposer dans les sacs à main et les poches des particuliers. © Wistiki

Qui n'a jamais perdu ses clefs ou son sac à main ? Pour répondre à ce tracas quotidien des têtes en l'air, Wistiki va commercialiser fin novembre en grande distribution un discret petit objet connecté capable de géolocaliser des effets personnels. Ce dispositif s'accroche à tout ou presque et une simple application smartphone permet de le faire sonner. Et vice-versa, il est possible de retrouver son téléphone grâce à Wistiki. " 35 000 Wistiki ont déjà été précommandés en France seulement ", assure au JDN Bruno Lussato, un des co-fondateurs.

Mais Wistiki n'est pas seul. Un autre porte-clefs connecté est sur le marché depuis octobre, Gablys, déjà vendu à 2 000 exemplaires selon son promoteur, Albert Proust. " Nous avons une très forte demande par les entreprises", indique-t-il au JDN. Lui espère en vendre 100 000 unités d'ici fin 2015.