66,5 contraventions dressées pour 100 flashs

les excès de vitesse de véhicules immatriculés à l'étranger représentent près du
Les excès de vitesse de véhicules immatriculés à l'étranger représentent près du quart des flashs. © Photomontage JDN / Tomfry - Fotolia

Aussi incroyable que cela puisse paraître, le déclenchement d'un flash, n'est pas synonyme d'une amende recouvrée. Au contraire, sur les 8,32 millions de flash des radars automatiques, seuls 66,5% d'entre eux donnent lieu à l'envoi d'une contravention. En effet, seuls les véhicules immatriculés en France, au Luxembourg et en Suisse sont identifiés par les machines. Sont exclus tous les autres véhicules étrangers pour lesquels l'Etat ne peut émettre aucune contravention, en l'absence d'accord.

Par ailleurs, certains clichés sont inutilisables pour des raisons techniques, ou illisbles pour établir une infraction. Mais, si le taux de contravention peut paraître faible, il ne cesse d'augmenter : +6 points en deux ans. Pour y parvenir l'Etat met le paquet : vidéo-codage plus précis, suivi des plus mauvais radars...