Maire et patron : 5 élus racontent leur double fonction Thierry Speitel réimplante des commerces à Sigolsheim

"Je suis un maire atypique", se définit lui-même Thierry Speitel. L'élu de 51 ans, maire centre droit de Sigolsheim (Haut-Rhin), a fait la Une des médias en 2013 lorsqu'il s'est marié à son compagnon depuis 7 ans, Alexandre Gotz. Homosexuel, donc, mais aussi catholique et fils d'ouvrier devenu chef d'entreprise, il parvient à se hisser à la tête de la mairie en 2001.

thierry speitel, élu en 2001 à la mairie de sigolsheim.
Thierry Speitel, élu en 2001 à la mairie de Sigolsheim. © Thierry Speitel

Un tour de force dans un village "dominé par la bourgeoisie locale", se rappelle Thierry Speitel. "Sigolsheim était partagé entre les grandes familles viticoles, très à droite, qui se servaient allègrement de la mairie pour servir leurs intérêts", dénonce-t-il. Aucun risque avec son entreprise, une PME de 5 personnes spécialisée dans les voyages touristiques dans les grandes villes européennes.
"Je suis là pour servir l'intérêt général", assure l'Alsacien. "Si j'étais resté uniquement chef d'entreprise, je gagnerais beaucoup plus aujourd'hui". Il reconnaît d'ailleurs que sa PME a pâti de son activité de maire. Malgré des semaines de 70 heures et une organisation "béton", pas facile de conjuguer deux jobs aussi prenants. Pour autant, il n'a jamais songé à céder l'entreprise, d'autant plus que son mari y travaille. Ce dernier devrait cependant reprendre le flambeau dans quelques années.

"Si j'étais resté uniquement chef d'entreprise, je gagnerais beaucoup plus aujourd'hui"

En attendant, Thierry Speitel mise sur le social, et ça marche. Après les écoles, il s'est attaqué aux commerces : après 20 ans d'absence, une boulangerie a ouvert le 14 mars 2014 au bord de la route des vins et une boucherie devrait suivre. Le maire n'a pas hésité pour libérer l'espace à déplacer la mairie "qui n'a pas besoin d'être située sur un itinéraire touristique", dixit Thierry Speitel, qui se définit lui-même comme un "pragmatique".
Un battant aussi : dans une région où l'on vote à 30% Front National, l'élu a reçu des menaces de mort suite à son mariage. Mais son action semble unanimement appréciée : il se représente en 2014, certain d'être reconduit... puisqu'il est l'unique candidat.

 Budget de la ville de Sigolsheim

PME / Finances publiques