Les voitures propres, futur jackpot pour le platine d'Afrique du Sud

une mine de platine en afrique du sud.
Une mine de platine en Afrique du Sud. © Johnson Matthey

Le platine a deux utilisations principales : la joaillerie et les pots catalytiques de voitures. La demande s'accroît donc au fur et à mesure que les pays émergents adoptent des législations environnementales. De plus, le platine semble être le métal le plus prometteur pour les piles à combustible qui équiperont les voitures à hydrogène. Bref, autant dire que l'Afrique du Sud, qui assure 78% de la production mondiale (145 tonnes en 2009 selon Johnson Matthey), détient un véritable trésor potentiel dans son sous-sol. Le site de Bushveld, exploité par AngloPlatinium, assure à lui seul plus de 50% de la production du pays, et ce depuis sa découverte en 1925.

Mais ces ressources ne sont pas illimitées. Selon AngloPlatinium, les réserves exploitables seraient limitées à 1 478 tonnes sur ce site, soit 10 années de production. Mais le pays a d'autres atouts dans sa manche : il est également le premier fournisseur mondial d'or et de rhodium, un autre métal précieux.