Crise : à qui ont profité les milliards de la Fed ? Les entreprises non-bancaires

Les ventes totales de billets de trésorerie hors banques et assureurs
EntrepriseSecteurVentes totales
Source : Réserve fédérale / JDN
General ElectricEnergie16,14 milliards $
FordAutomobile15,87 milliards $
General MotorsAutomobile13,53 milliards $
BMWAutomobile6,25 milliards $
ChryslerAutomobile4,82 milliards $
ToyotaAutomobile4,63 milliards $
American ExpressServices4,47 milliards $
Harley-DavidsonAutomobile2,32 milliards $
VerizonTélécommunications1,48 milliard $
Mitsubishi Corp.Négoce0,96 milliard $
CaterpillarIndustrie0,73 milliard $
PaccarAutomobile0,73 milliard $
Deutsche PostServices0,73 milliard $
SyngentaAgroalimentaire0,7 milliard $
McDonald'sServices0,2 milliard $
Sumitomo CorpNégoce0,2 milliard $
Baxter InternationalSanté0,15 milliard $
Georgia Transmission CorpEnergie0,11 milliard $

Eplucher les 1 157 lignes du programme Commercial Paper Funding Facility (CPFF) réserve quelques surprises. Cette opération d'achats en masse de billets de trésorerie (une sorte de crédits interentreprises) par la Réserve fédérale n'était pas destinée uniquement aux établissements bancaires, comme nombre d'autres programmes, mais à tous les émetteurs de commercial papers. Et plusieurs entreprises très connues du grand public n'ont pas hésité à y faire appel, révélant a posteriori de sérieux problèmes de trésorerie.

Il faut dire que nombre d'entre elles, en particulier dans le secteur automobile, recèlent en leur sein des établissements de financement à destination de leurs clients et partenaires. C'est le cas notamment de Ford, avec sa filiale Ford Credit, ou de General Motors, avec sa banque GMAC. Autre exemple, Chrysler Financial Services a eu recours 56 fois au CPFF entre octobre 2008 et septembre 2009.

Plus étonnant encore, la présence d'une entreprise comme McDonald's. Mais là aussi ce n'est pas le groupe directement qui émet des billets de trésorerie mais l'une de ses sous-sous-filiales, Golden Funding Corporation, acteur de services financiers.

Au milieu des lignes de crédit, on retrouve également... la Corée du Sud et la Bavière.

Enfin, autre surprise, des entreprises comme l'opérateur de télécommunication Verizon côtoie... un pays, la Corée du Sud, et même une région, la Bavière (Allemagne), qui ont vendu pour respectivement 2,26 milliards et 4,35 milliards de dollars de billets de trésorerie.

Crise financière / American Express