Les engins de Gaussin remorquent les objets les plus lourds

en 2009, cette pme a réalisé un bénéfice de 1,1 million d'euros.
En 2009, cette PME a réalisé un bénéfice de 1,1 million d'euros. © Gaussin

C'est une marque automobile un peu particulière. Les véhicules Gaussin ne remorquent que les objets que tous les autres constructeurs ont renoncé à faire remorquer. Et pourtant, l'industrie portuaire, nucléaire ou aéronautique a besoin de tels engins pour déplacer des produits de plusieurs tonnes. C'est le créneau sur lequel s'est engouffrée cette société centenaire qui revendique 50 000 véhicules mis au point par ses soins en circulation dans le monde. Pour ce genre d'industrie, point de ligne automatisée, chaque engin est un prototype.

Du coup les commandes sont aléatoires d'une année sur l'autre. Les mauvaises années, c'est 50% de son chiffre d'affaire (11,5 millions d'euros en 2009) qui se fait à l'export, les bonnes c'est 90%. Pour équilibrer son activité, Gaussin a donc identifié des produits fabriqués à la demande pour lesquels elle accorde des licences et d'autres engins qu'elle va produire en série.