Toutes les prévisions économiques de 2011 Les plans d'austérité vont-ils plomber l'Europe ?

le pib de la grèce.
Le PIB de la Grèce. © JDN

Quels effets auront les plans d'austérité mis en place dans la plupart des pays européens avec plus ou moins de vigueur ? Les économistes et prévisionnistes, pour une fois, s'accordent sur un point : la croissance des pays concernés en pâtira mais dans des proportions "gérables", pour reprendre l'expression de deux analystes de Goldman Sachs. Dès la mi 2010, ils chiffraient la réduction de la croissance pour la zone euro à une fourchette comprise entre 0,1% à 0,3%.

A la même époque, Barclays Capital livrait, lui, le détail pays par pays des impacts négatifs des plans de rigueur. Pour 2011, c'est la Grèce qui devrait le plus souffrir, avec un impact de 4 points de PIB. Suivent le Portugal (3,1 points), l'Espagne (2,9 points) et l'Irlande (2 points). L'Allemagne et la France se contentent de respectivement 0,4 point et 0,6 point.

Le FMI, fervent défenseur si ce n'est instigateur des mesures de rigueur, a admis lui aussi que ces plans auraient des conséquences sur l'activité. Selon ses prévisions de janvier, la croissance de la zone euro passera de 1,8% en 2010 à 1,5% en 2011.

Reste le cas du Royaume-Uni, dont le plan d'austérité comporte des mesures parmi les plus draconiennes d'Europe. Alors que le PIB britannique a connu une inattendue contraction au quatrième trimestre 2010, la hausse de 2,5 points à 20% de la TVA et les licenciements massifs dans les ministères font craindre un retour de la récession outre-Manche. Ce n'est pas l'avis du FMI, qui anticipe une croissance à 2% contre 1,7% en 2010. La France devra se contenter de 1,6%.

Crise financière / PIB