Toutes les prévisions économiques de 2011 Le commerce mondial va-t-il poursuivre sa reprise ?

le baltic dry index
Le Baltic Dry Index © JDN

En 2010, le commerce mondial a crû de 10,5% selon l'ONU et de 13,5% d'après l'OMC. Mais seule la première des deux organisations internationales a livré ses prévisions pour 2011. Pour elle, l'année en cours donnera lieu à une croissance des échanges mondiaux bien moindre : ils devraient augmenter de seulement 6,6% en 2011, soit un ralentissement de 4,9 points.

Il faut dire que la fin 2010 a été laborieuse : les importations mondiales ont progressé de 1,4 % au troisième trimestre, c'est-à-dire moitié moins qu'au trimestre précédent, selon la dernière note de conjoncture de l'Insee. Une petite performance dans laquelle les Etats-Unis ont leur part de responsabilité : en novembre dernier, leur déficit commercial est tombé à 38,4 milliards de dollars contre plus de 50 milliards en juin. Depuis juillet, les exportations américaines plafonnent à 200 milliards de dollars par mois. Et il ne s'agit pas forcément d'un accident : la part des USA dans les importations mondiales peut être considérée comme tendanciellement en baisse. En 2009, elle était descendue à 12,7% contre 15,9% en 2005. Elle devrait toutefois se redresser en 2010.

Effondrement du transport maritime

Autre indicateur peu rassurant : le Baltic Dry Index (graphique). Cet indicateur renseigne sur le coût du transport maritime en vrac de matières sèches qui varie principalement en fonction des quantités transportées. Or le Baltic Dry Index s'écroule depuis septembre dernier. En cinq mois, il a perdu 54% de sa valeur. Une mauvaise nouvelle pour le commerce international mais également pour la croissance : la chute du transport de vrac sec annonce celle de la production de produits transformés. Cependant, comme rien n'est simple, l'écroulement de l'indice s'explique aussi par des causes extérieures : une surcapacité de transport due à la livraison de commandes massives de bateaux et les inondations en Australie, qui ont nui à la production et à l'acheminement de ses minerais et métaux.

Crise financière / OMC