France Télécom, une croissance de la productivité coupée net

des hauts et des bas à france télécom.
Des hauts et des bas à France Télécom. © JDN

Avant de défrayer la chronique pour ses méthodes de management réputées autoritaires, France Télécom a longtemps joui du statut d'entreprise performante dans laquelle il fait bon travailler. De 2002 à 2008, elle a notablement accru sa productivité par tête, ou ratio chiffres d'affaires sur effectifs annuels.

Mais depuis, la chute est brutale. Elle résulte d'une diminution du chiffre d'affaires plus forte que la baisse des effectifs initiée par la direction en 2006. Sur le seul exercice 2009, la CA a dégringolé de 17,2%, passant de 28,6 milliards d'euros à 23,7 milliards.