1000 idées pour l'économie De l'écoconscience à l'écocroissance

TVA réduite sur le bio, taxe "au poids" sur les déchets, consigne sur les bouteilles, bonus-malus sur les produits importés : vos idées couvrent tout le spectre de l'écologie.

Il y a ceux qui veulent obliger les entreprises à indiquer sur les produits la proportion de l'emballage recyclable. Et il y a ceux qui, comme Gipé Gillot, font des emballages un combat citoyen. Voici son conseil. 


"L'idée est simple. Quand vous faites vos courses au supermarché, prenez votre produit, allez en caisse, payez votre produit et avant de le mettre dans votre sac recyclable, débarrassez vous des emballages inutiles et laissez-les dans le magasin. [...] Je vous assure que si nous prenons l'habitude de le faire, c'est lui qui demandera à ses fournisseurs d'arrêter de sur-emballer les produits." Lire son idée | Réagir

A Lauzach, Rémy Touche pense lui que la révolution écologique passe par le solaire et ne comprend toujours pas pourquoi tous les toits neufs n'en sont pas équipés.

"Utilisation de panneaux solaire systématiquement sur tout ce qui se construit. Avec aide de l'Etat à hauteur de 80 % ou rachat par EDF (de l'énergie) de manière à ce que l'opération soit blanche pour le particulier ou l'entreprise pendant 7 ans. Puis versement par EDF des plus value à partir de cette date. Etendre ce système à tout ce qui porte un toit."
Lire son idée
| Réagir

Un autre lecteur, (A.A.), invente les travailleurs du futur : les "Ecoworkers". Une solution pour réduire le chômage en participant à la révolution écologique. Voyage dans le futur :

"Il est 7h30. Les "Ecoworkers" font le tour des appartements : ils récupèrent les ordures, le linge sale et la vaisselle..."


"Il est 7h30. Les deux "Ecoworkers" de l'immeuble (anciens chômeurs formés à l'éco-boulot) font le tour des appartements : ils récupèrent les ordures triées a minima, le linge sale et la vaisselle, et demandent à tout le monde quel réglage de température ambiante ils souhaitent. Ils font un vrai tri et l'emmènent ensuite à la centrale de tri du quartier, via la petite benne électrique que la copropriété de quartier a acheté et qui tourne entre les immeubles.

Ils mettent ensuite en route le linge de tout l'immeuble dans les machines Enduro (des machines de l'entreprise d'Etat construites pour durer 20 ans, et pas 5) et font la même chose pour la vaisselle, lavée sous vapeur à haute pression et ne consommant que 3 litres par famille..."
Lire son idée
| Réagir 


  Toutes vos idées sur l'écologie | Proposez votre idée 

Autour du même sujet