1000 idées pour l'économie Des moyens nouveaux pour les entreprises

 Emploi, pouvoir d'achat, fiscalité... Que seraient ces secteurs de l'économie sans le bon fonctionnement des entreprises ?


 

Inspiré par l'actualité, Jean-Philippe Gillot de Toulouse estime que si l'Etat peut garantir des banques, "pourquoi ne peut-il pas garantir les créations de nouvelles entreprises à hauteur de 100 000 euros" ?

"Si nous créons 4 millions d'entreprises, et que l'Etat garanti leur capital, même leur solvabilité à hauteur de 100 000 euros, cela ne représente que 400 milliards d'euros... Une broutille ! Cependant garantir, n'est pas dépenser. Cela arrivera, mais dans la plupart des cas cela devrait fonctionner." Lire son idée | Réagir  


Avec le même objectif de développement des PME, Roger A., habitant à Rennes propose quant à lui de faciliter le développement des coopératives ouvrières, ces entreprises où les salariés possèdent au moins 51 % du capital.

"À elle seule, cette mesure ne sauvera pas l'économie française mais je doute qu'une seule mesure suffise. Revoir la législation sur les coopératives ouvrières permettrait de favoriser la création de très nombreuses petites entreprises dont certaines pourraient ensuite devenir des PME." Lire son idée | Réagir

A Toulouse, Mus va plus loin et propose même des emprunts réservés aux particuliers qui souhaitent investir dans une entreprise.

"A 20 000 euros par personnes, 100 personnes représentent un potentiel de 2 millions d'euros."


"Chaque salarié d'une entreprise s'endette pour nombre de biens et services. [...] Pourquoi ne pas imaginer d'emprunter de l'argent pour racheter nos propres sociétés. A 20 000 € par personne, 100 personnes représentent un potentiel de 2 millions d'euros. Nombres de PME ne valent pas ce prix et seraient abordables." Lire son idée | Réagir  


En plus de l'Etat ou des salariés, les financements des entreprises peuvent aussi venir d'une source plus classique : les banques via une obligation de prêt, comme le propose Gérard :

"Créer une obligation pour les banques françaises d'accorder un prêt bancaire plafonné pour les TPE clientes de la banque depuis au moins 3 ans et présentant un dernier bilan équilibré. Il faut sauver les emplois que représentent les TPE dans les secteurs d'activités des artisans, commerçants et professions libérales." Lire son idée | Réagir  


  Toutes vos idées pour les entreprises | Proposez votre idée

PME / Fiscalité