1000 idées pour l'économie Innover pour repartir

Le thème de l'innovation reste généralement plus ou moins en marge des débats sur l'économie. Mais vous l'avez bien compris : il s'agit d'un enjeu majeur de la relance.


 

 D'après Julien Lamon de l'Ifrap, pour favoriser l'innovation, il faut d'abord favoriser l'émergence de "Business Angels" à la française sur le modèle des richissimes investisseurs américains.


"Il faut donc favoriser l'émergence des Business Angels, les investisseurs providentiels. En France, ces personnes qui ont fait fortune dans les affaires, souvent d'anciens entrepreneurs, sont seulement quelques milliers. En Grande-Bretagne ou aux Etats-Unis, les Business Angels dépassent la dizaine ou la centaine de milliers d'individus, investissant plusieurs milliards de devises dans les créations d'entreprises. [...] Il faut donc alléger la charge d'impôt sur les plus riches et favoriser l'investissement dans la création d'entreprises." Lire son idée | Réagir

Financer l'innovation, c'est une chose, mais où va-t-on aller chercher les idées ? Partant de sa propre expérience, Yves A., habitant du Morbihan, propose de créer une boîte à idée, géante, gérée par l'INPI.

"Ne pourrait-on pas créer une sorte de boîte aux lettres gérée par des bénévoles retraités et assermentés dans le cadre d'une Fondation de l'idée ?"


"Les Géotrouvetout ont rarement fait fortune et hélas nombre d'idées sont toujours dans les placards. Ne pourrait-on pas créer une sorte de boîte aux lettres gérée par des bénévoles retraités et assermentés dans le cadre d'une Fondation de l'idée garantissant à ces inventeurs la protection, l'analyse, l'utilité, la recherche d'antériorité, la faisabilité, la recherche d'un fabriquant, le partenariat ? Lire son idée | Réagir

Autre solution pour trouver des idées, s'inspirer simplement de ce que l'on a devant nos yeux. René Ferriere, de Dole, propose lui d'innover en s'inspirant des produits importés.


"Faire un bilan valorisé, par ordre décroissant, des importations (voir les douanes). En fonction des résultats (analyse Pareto) et de notre savoir faire, lancer une consultation nationale auprès des industriels, dans les secteurs concernés, dans le but de fabriquer en France ce que nous achetons à l'étranger en respectant les critères technique, qualité fiabilité et bien sûr les prix du marché. [...] Pas d'étude de marché à faire, c'est factuel. Le tout est de faire vite et bien et dans des secteurs d'activité soigneusement choisis." Lire son idée | Réagir


  Toutes vos idées pour l'innovation | Proposez votre idée

Autour du même sujet