The Great Crash Ahead, les meilleurs extraits Ce qui va changer pour les entreprises

Internet et les nouvelles technologies devraient révolutionner l'organisation des entreprises de demain. Objectif, être au plus près des clients et de leurs attentes.


"Lancer un business est difficile, mais c'est quelque chose qu'évidemment des milliers de gens font chaque année. La capacité à créer son entreprise sera encore plus importante avec des licenciements en hausse et une croissance atone. Mais il y a une tendance grandissante depuis l'apparition d'Internet et le boom des hautes technologies dans les années 1990. Les nouvelles technologies permettent clairement une plus grande décentralisation dans l'organisation des entreprises et la façon de vendre. (...)

La capacité à créer son entreprise sera encore plus importante avec des licenciements en hausse et une croissance atone.

[Elles] permettent de mettre directement plus d'informations entre les mains des salariés en première ligne et du consommateur final. Avec les changements toujours rapides du business aussi bien que des goûts du grand public et des besoins de personnalisation des clients, les sociétés peuvent uniquement garder des coûts abordables en décentralisant radicalement. (...)

Autrement dit, les sociétés doivent opérer de bas en haut, et non plus depuis le sommet vers le bas, de la même façon que fonctionnent Internet et Wikipedia, ou même Wikileaks pour prendre un exemple extrême. Dans ce nouveau monde, "la direction est le problème, pas la solution." La direction doit concevoir des sociétés qui fonctionnent en temps réel autant que possible et de bas en haut comme la Bourse de New York. Où est la direction de la Bourse de New York ? Quelqu'un sonne à 9h30 et tout le monde s'agite jusqu'à ce que quelqu'un sonne pour finir la session à 16h. Toutes les affaires se sont faites sans contrôle de haut en bas et tous les comptes sont présentés à la fin du jour. Ceci peut déjà exister dans une pure industrie de l'information. La direction se bat pour disposer de retour d'informations en temps réel et responsabilise la performance et les profits à tous les niveaux, particulièrement de la part de ceux qui travaillent en première ligne avec des clients. Cette tendance s'étendra de plus en plus à toutes les sociétés et les industries comme le nouveau modèle de gestion. (...)

Chacun devient un business et chaque client devient un marché.

Le plus grand impact des technologies de l'information dans les prochaines décennies sera simplement que "chacun devient un business et chaque client devient un marché." Les individus en première ligne et de petites équipes se concentreront sur les petits segments de clients et les serviront comme une petite entreprise, mais ils seront soutenus par de puissants arrières et de grands réseaux qui fourniront des économies d'échelle, des coûts inférieurs et de la spécialisation lorsque cela s'avèrera nécessaire. La ligne entre le travail pour une société et la direction de votre propre business s'effacera de plus en plus, avec des sociétés de toutes les tailles externalisant des fonctions spécialisées aux individus ou à des sociétés plus petites. (...)"

 

© 2011 by H.S. Dent Publishing. Edition originale parue sous le titre THE GREAT CRASH AHEAD chez Free Press (New York).

Crise financière