1re : Istanbul (Turquie)

istanbul avait pourtant été durement touchée par la crise.
Istanbul avait pourtant été durement touchée par la crise. ©  Gérard Valck

Istanbul, la plus grande ville de Turquie (13 millions d'habitants), est la surprise du chef de ce classement. La cité à cheval sur deux continents décroche le titre de ville qui se comporte le mieux à l'heure de la sortie de crise. Entre 2009 et 2010, la valeur ajoutée (création de richesse) par tête a progressé de 5,5% et l'emploi bondit de 7,3%. Un rebond incroyable, quand on sait que d'après cette même étude, Istanbul a été une des villes les plus touchées par la récession. Entre 2007 et 2010, le revenu par habitant a chuté de 9,6% et l'emploi de 5%. Une véritable résurrection.

Evolution des indicateurs entre 2009 et 2010 :
 Valeur ajoutée par habitant : +5,5%
 Nombre d'emplois : +7,3%