Les aéroports

les aéroports perdent de multiples ressources.
Les aéroports perdent de multiples ressources. © ADP

Avec l'arrêt du trafic, une grande partie des ressources des aéroports se sont taries. D'abord les multiples redevances (Aéroports de Paris en compte neuf), que les opérateurs touchent en fonction des arrivées et départs d'aéronefs, en particulier les redevances d'atterrissage, de stationnement, les redevances passagers et les redevances carburant.

En tout, ces redevances pèsent par exemple pour 30% du chiffre d'affaires d'Aéroports de Paris. Ensuite, la baisse d'activité des boutiques au sein de l'aéroport; ADP percevant une part de leur chiffre d'affaires, et la chute du taux d'occupation des parkings.