Les hôtels

les hôtels proches des infrastructures de transport étaient complets.
Les hôtels proches des infrastructures de transport étaient complets. © Jupiterimages / Polka Dot / Thinkstock

Principaux gagnants de l'interruption du trafic aérien hors transporteurs alternatifs : les hôtels. Mais pas forcément ceux travaillant avec les tour-opérateurs et les voyagistes. Ils ont certes vu une partie de leur clientèle rester plus longtemps mais ont été privés des nouveaux clients.

En revanche, les hôtels proches des grandes infrastructures de transport (aéroports, gares et ports) ont vu leur taux de remplissage grimper en flèche. A New York, la mairie s'est investie dans la crise, en négociant avec certains hôtels une baisse de 15% des tarifs. A Calais, les hôtels et chambres d'hôtes ont affiché complet, avec notamment les 1 700 chambres du Calaisis occupées dès le jeudi soir.