Rajeunir les cellules avec la génétique

le vieillissement serait finalement un processus réversible.
Le vieillissement serait finalement un processus réversible. © Maksim Šmeljov - Fotolia.com

La pilule de jouvence n'est pas encore là, mais la science fait des progrès fulgurants sur les processus de rajeunissement. En 2011, des chercheurs de l'Inserm sont parvenus à "reprogrammer" des cellules de personnes âgées en effaçant toute trace de vieillissement, démontrant ainsi la réversibilité du processus de vieillissement cellulaire.

De nombreuses autres études ont démontré le rôle clé de certaines protéines ou gènes, qu'il serait possible de modifier pour stopper la dégénérescence des cellules. Des chercheurs du Buck Institute sont ainsi parvenus à multiplier par cinq l'espérance de vie d'un petit ver. En atténuant l'activité d'un gène, le mTOR, une autre équipe du National Institutes of Health a pu allonger la durée de vie de 20% chez la souris tout en améliorant sa mémoire et ses capacités musculaires.