Le petit business des grands chefs cuisiniers

Paul Bocuse, Joël Robuchon, Georges Blanc et Cyril Lignac. © Stéphane de Bourgies / Gourmet TV / Antoine Maillon / cyrillignac.com

La rentabilité avant amortissement d'un restaurant étoilé oscillerait entre 0 et 20%. Dans ces conditions les chefs étoilés n'ont bien souvent pas d'autres choix que de se diversifier.

Et depuis le début des années 80, les plus grands se sont métamorphosés en chef d'entreprises avisés à coup de produits dérivés, d'émissions de télévision ou en monétisant leur notoriété.

A côté de leurs restaurants, ils ouvrent aussi des bistrots, bien plus profitables, quand ils ne possèdent pas des hôtels ou des écoles de cuisine...

Découvrez le petit business de nos grands chefs.