Un zoo de clones d'espèces disparues

Les animaux clonés seront uniquement destinés aux zoos ; ce n'est pas un moyen de réintroduire des espèces disparues à l'état sauvage. © Michèle Bellonnet
Nous n'en sommes pas encore à Jurassik Park. Le tourisme animalier autour des animaux disparus risque pourtant de devenir courant dans les prochaines années. D'abord car le nombre d'espèces qui disparaissent chaque est impressionnant : 25 000 environ. Les zoos espèrent donc cloner les rares spécimens survivants pour les accueillir dans leurs enclos.
Au Brésil, des scientifiques brésiliens ont déjà prévu de cloner 8 espèces en voie de disparition parmi lesquelles le bison, le coati ou le loup à crinière. Mais peut-on imaginer un parc peuplé d'animaux disparus il y a des milliers d'années ? Oui, si l'on en croit certains scientifiques qui ont entrepris de reconstituer de l'ADN du mammouth à partir de celui de celui de l'éléphant.