Eatsa : la première chaine de fast-food sans serveur

La restauration futuriste, c'est maintenant. Voici la toute nouvelle chaîne de restaurants qui vous sert sans interaction humaine.

"Eatsa" est une nouvelle chaîne de restaurants présente à San Francisco et Los Angeles comparable à aucune autre connue jusqu'à présent. Ses restaurants sont presque entièrement automatisés, les machines sont des distributeurs automatiques de bols de quinoa fraîchement préparés. La chaîne est même considérée comme l'un des établissements les plus influents dans l'industrie de la restauration par l'influent Nation's Restaurant News.

Lorsque les clients entrent dans Eatsa, ils commandent leur repas via une borne iPad. Ils patientent devant un mur de casiers en verre, dans lesquels leur commande apparaîtra une fois prête. Derrière ce mur de casiers se cachent des cuisiniers qui préparent les plats.

Lorsqu'une commande est  prête, un employé la place dans un des casiers. La porte de ce dernier va s'allumer et affichera le nom de la personne qui a passé la commande.

Le processus ne requiert aucune interaction entre les clients et les employés.

Eatsa propose une variété de bols de quinoa à 6,95 dollars avec différents accompagnements comme des champignons portobello, des fèves japonaises appelées Edamame, du maïs, de la sauce salsa, du guacamole, du fromage, des œufs, des noisettes, des oignons, des pommes de terre au four, des courges spaghetti, des tomates et bien plus encore.

Les clients peuvent créer leur propre bol de quinoa en choisissant les ingrédients ou en commander un proposé dans un menu, comme le "burrito bowl" avec du guacamole, de la sauce salsa, du fromage, une préparation appelée portobello asada, du maïs grillé, du quinoa toasté aux herbes et au citron, des chips de tortilla et des haricots pinto assaisonnés.

Le système informatique d'Eatsa garde en mémoire les commandes des clients. Chaque fois qu'ils reviennent, le système affichera leurs commandes précédentes et leur recommandera de nouveaux bols de quinoa en fonction de leurs préférences.

L'objectif de l'entreprise est de "démocratiser l'accès aux aliments nutritifs."

"Grâce à notre technologie, nous pouvons fournir plus vite des plats de meilleure qualité, le tout au prix inégalé de 6,95 dollars," peut-on lire sur le site du restaurant.

La chaîne a ouvert deux restaurants à San Francisco et Los Angeles et prévoit d'en ouvrir 10 de plus cette année, d'après le Nation's Restaurant News.

Bien que Eatsa soit le premier restaurant de ce type, le concept du restaurant automatisé date du début des années 1900.

Comme Eatsa, les distributeurs à pièces Horn & Hardart – fondés en 1902 – remettaient aux clients des repas fraîchement préparés. Le dernier Horn & Hardart a fermé en 1991.

 

Article de Hayley Peterson. Traduction de Soraya Bouznada, JDN.

Voir l'article original : " This is the first fast-food chain in America that requires zero human interaction."

Retail