... mais ça casse en province

dans certaines villes de province, les apparts'hôtels sont à la peine.
Dans certaines villes de province, les apparts'hôtels sont à la peine. © Adagio City

En province, certains promoteurs, et les particuliers qu'ils ont convaincus, se sont précipités sur les opportunités de défiscalisation pour construire dans des grandes villes, mais aussi dans des villes secondaires. Deloitte a ainsi calculé qu'entre 2007 et 2009 le nombre d'apparts'hôtels a bondi dans des proportions vertigineuses à Carcassonne (+200%), Annecy (+378,8%) ou encore Avignon (+187,2%).

"Dans ces villes, la clientèle est essentiellement d'affaires", indique Samuel Couteleau. Les taux d'occupation sont moins élevés, les durées de séjours plus longues et donc les tarifs plus bas. Enfin, la croissance de l'offre a achevé de perturber un marché surdimensionné. "A Bordeaux et à Nantes, c'est le trou d'air", confirme Samuel Couteleau.