Enevo, la start-up qui veut révolutionner un marché de 1 000 milliards de dollars

Enevo Cette jeune société finlandaise compte faire économiser temps et carburant au secteur... du ramassage d'ordures.

Avez-vous déjà entendu parler de "l'Internet des objets" ?

Il consiste à connecter des objets de tous les jours à Internet via des puces et des capteurs sans fil.

Aujourd'hui, tout est connecté à Internet, de la télévision jusqu'aux thermostats de notre maison.

Prochaine étape : les poubelles et conteneurs à ordures.

Une start-up finlandaise, Enevo, cherche à optimiser le traitement et la collecte des déchets en déterminant à quel moment les conteneurs de déchets publics doivent être vidés.

Enevo se concentre sur la collecte des déchets dans les lieux publics car c'est là que la majorité des ordures est générée, souligne Fredrik Kekalainen, co-fondateur d'Enevo. Il s'agit en outre d'un secteur qui brasse 1 000 milliards de dollars.

Le concept de base d'Enevo est de permettre aux véhicules de collecte de réduire leur temps de parcours et de ramasser davantage d'ordures.

Ceci est possible grâce au Big Data et à des capteurs sans fil. Le capteur d'Enevo peut être installé dans n'importe quel container ou poubelle en quelques minutes à peine. Enevo estime qu'il permet à ses 10 clients d'économiser environ 30% des coûts de gestion des ordures en évitant des collectes inutiles.

Les entreprises de traitement des déchets fonctionnent généralement en suivant des itinéraires de collecte statiques et se retrouvent souvent devant des poubelles à moitié vides, voire complètement vides. Cela entraîne des coûts additionnels en termes de consommation d'essence et représente une perte de temps conséquente.

En avril, Enevo a levé 2,6 millions de dollars auprès de Finnish Industry Investment et Lifeline Ventures. La start-up envisage de mettre à profit cette somme pour accélérer son développement à l'échelle mondiale.

Article de Megan Rose Dickey. Traduction par Joséphine Dennery, JDN.

Voir l'article original : Garbage is sexy : It's A $1 Trillion Market That Finnish Startup Enevo Wants