Jacques Stern (PDG d'Edenred) "Colony pense qu'industriellement la scission est une bonne chose"

Sur la question de l'intérêt financier que pourraient retirer de la scission les deux principaux actionnaires d'Accor (Colony Capital et Eurazeo), le nouveau patron d'Edenred estime qu'il n'y a pas "aujourd'hui de progression en bourse possible s'il n'y a pas de stratégie industrielle." Selon lui, il faudrait être "stupide" pour croire que les deux entités (hôtellerie et services) vaudraient beaucoup plus en étant séparées qu'en appartenant à la même société. Il reconnait que le gain de valorisation pourrait être de 5 ou 10% pour les actionnaires des deux entreprises, mais qu'en aucun cas la scission permettrait à ces deux actionnaires principaux (qui avaient souhaité la scission, ndlr) de gagner 50% de valorisation.

EURAZEO / Introduction en Bourse