Jacques Stern (PDG d'Edenred) "Il n'y a pas de dépeçage"

Jacques Stern n'a pas peur du comportement de ses actionnaires. Il estime que chacun d'entre eux poursuit le même objectif de rendement. Pour lui, "un actionnaire qui veut un rendement, c'est normal. Et c'est au management de produire ce rendement. C'est dans nos mains" conclut-il. Le PDG d'Edenred assure "qu'il n'y a pas de dépeçage et qu'il n'y a pas de problème avec les actionnaires, qu'ils soient petits ou grands."

Introduction en Bourse