Les vrais perdants et gagnants des jeux de hasard et d'argent

Marché des jeux de hasard et d'argent selon Xerfi Après une très mauvaise année, 2014 devrait se révéler plus fructueuse, portée notamment par les grands événements sportifs.

En 2013, les mises totales jouées par les Français ont reculé de 2,4%, d'après l'étude "Le marché français des jeux de hasard et d'argent" publiée par Xerfi Precepta. Particulièrement concernés, les casinos, qui ont vu leurs mises reculer de 3,9%. Une tendance longue, puisque la baisse de la fréquentation des casinos a démarré dès 2007, note Xerfi.

Les casinos ont vu leurs mises reculer de 3,9%, la Française des Jeux a réussi à tirer son épingle du jeu

Les mises jouées en ligne ont dévissé de près de 10% en 2013 pour tomber à 8,47 millions d'euros. Un chiffre qui cache de fortes disparités selon les secteurs : les paris sportifs, par exemple, ont bondi de 20,3%, portées par le football, le basketball et le tennis. A l'inverse, le poker s'est complètement effondré, accusant une chute de 14% (plus de détails ici).

Les mises de paris hippiques (PMU) ont elles aussi baissé. La Française des Jeux a, elle réussi, à tirer son épingle du jeu, avec des mises en hausse de 2,1% l'an dernier. La gamme de jeux de grattage illiko et le "Keno gagnant à vie" ont semble-t-il fait recette, analyse Xerfi.

mises jeux en ligne
Les mises jouées par les Français ont progressé de 26,6% entre 2005 et 2013. Cependant, elles ont baissé de 2,4% cette dernière année. © Graphique tiré de l'étude " Le marché français des jeux de hasard et d'argent" de Xerfi - Precepta

 En conséquence, le produit brut de jeu, qui mesure l'activité des opérateurs, des casinos et des opérateurs de jeux et paris en ligne a diminué en 2013. Il a par exemple chuté de 4% dans les casinos, malgré la récente autorisation par le ministère de l'Intérieur du jeu de la bataille au sein des établissements. L'effondrement du produit brut par joueur dans le poker a conduit à la fermeture de plusieurs sites comme barrierepoker.fr (Groupe Lucien Barrière, FDJ et Online Gaming 3D) et partouche.fr (Groupe Partouche).

Le sport à la rescousse pour 2014

2014 s'annonce toutefois sous de meilleurs auspices, prévoit Xerfi. L'année bénéficie notamment d'un calendrier sportif exceptionnel, avec les Jeux olympiques d'hiver et la Coupe du monde de football au Brésil. "Au premier trimestre, les mises sur les paris sportifs en ligne ont ainsi déjà augmenté de 25%", assure Xerfi. Pour en profiter, certains acteurs ont réussi à obtenir un agrément à peine un mois avant le début de la compétition, à l'image de Winamax et Zeturf. "La Française des Jeux comptait quant à elle récolter plus de 100 millions d'euros de mises sur les paris sportifs pour le Mondial grâce à son monopole en bar-tabac", note Xerfi.

Malgré la baisse de leur fréquentation, les casinos pourront, eux, compter sur l'agrément de nouveaux jeux : après la bataille au printemps 2013, le ministère de l'Intérieur leur a accordé le déploiement du black jack avec lucky ladies, le bad beat jackpot ainsi que divers jeux électroniques dans les établissements à partir de janvier 2014.

Au total, Xerfi prévoit une croissance globale du chiffre d'affaires de 1% du secteur pour cette année. Depuis 2005, ce dernier affiche même 14,5% de progression.


L'étude "Le marché français des jeux de hasard et d'argent" est publiée par Xerfi, éditeur indépendant d'études économiques sectorielles.

Paris sportifs / Française des jeux