La bataille aérienne du Paris-New York La ruse : les tarifs

les compagnies affichent un prix d'appel le plus bas possible pour attirer les
Les compagnies affichent un prix d'appel le plus bas possible pour attirer les clients. © Comstock / Thinkstock

De 541 à... 2 538 euros. Voilà le prix que vous êtes susceptible de payer chez Air France pour un vol Paris-New York en classe économique, selon l'analyse de Jean-Louis Baroux, dans son livre "Compagnies aériennes, la faillite du modèle". Au total, la compagnie décline 45 tarifs différents.

"Les compagnies aériennes ont fait un constat simple, explique l'auteur : leur produit n'est pas meilleur que celui de leur concurrent [...]. Il faut donc afficher le prix le plus bas possible". Mais ces prix d'appel ne bénéficient qu'à un nombre très restreint de passagers, et pour cause : ils sont loin d'être rentables pour les compagnies.

La jungle tarifaire est d'autant plus difficile lorsque l'on compare les différentes classes : il en existe par exemple quatre chez Air France ! (Voyageur (économique), Premium Voyageur, Affaires, La Première). Certes, le standing n'est pas tout à fait le même, mais la différence apparaît de plus en plus ténue aux yeux des voyageurs, selon Jean-Louis Baroux.

OpenSkies, par exemple, spécialisée dans la classe affaires, réalise en moyenne 30% de son chiffre d'affaires en loisir. Son prix d'appel, de 1 090 euros, séduit grâce à son rapport qualité-prix. En effet, le prix de la classe affaires chez Air France démarre à 2 037 euros, selon la compagnie. Deux fois plus cher !

Air France-KLM / Chiffre d'affaires