Le volet numérique de la LME : ce qui va changer Pour plus de transit Internet, mangez des fibres

Le plus important, c'est qu'un cadre est fixé pour le déploiement du très haut débit : la fibre optique. Certes, les opérateurs avaient déjà commencé à équiper quelques chanceux, principalement Numéricable. Mais c'était fait de manière peu protocolaire, et en tout cas non régulée.
De fait, et selon la loi, les opérateurs devront partager leurs installations, au moins à l'extérieur des habitations. Une bonne chose quand on y pense : imaginez qu'en septembre, Orange massacre votre trottoir pour y faire passer ses câbles.

En décembre, c'est SFR / Neuf qui s'y met. Puis au printemps suivant Free ? En pratique, c'est surtout Orange et Numéricable qui devront prêter leurs câbles à leurs petits camarades, puisqu'ils possèdent déjà des réseaux importants.

Pour ce qui est des installations dans les immeubles, les copropriétaires ne pourront plus s'y opposer seuls. Tout projet de fibre optique sera débattu en Assemblée Générale et tout refus devra être "motivé". Numéricâble devra lui aussi passer par la case AG, y compris pour les immeubles dans lesquels il est déjà installé. Cela doit grincer des dents chez le câblo-opérateur...

Installation facilitée donc pour les FAI, mais en contrepartie, ils devront offrir, par convention collective, plusieurs garanties aux habitants de l'immeuble. Par exemple de " prêter " leurs installations aux concurrents, ou de bien amener la fibre jusqu'à l'abonné, avec des travaux de qualité et pas trop longs (6 mois maximum)... Par ailleurs, tout immeuble neuf, à compter du 1er janvier 2010, devra être pré-équipé en fibre optique.

Fibre optique / Convention collective