Google Chrome fait flop

 

Pourtant accompagné par un buzz impressionnant, le navigateur de Google ne laisse, quelques mois après sa sortie, que l'écho d'un plouf retentissant. Une étude de Xiti, le spécialiste des mesures et statistiques du Web, effectuée dans 32 pays du vieux continent sur plus de 120 000 sites Web, montre que le nouveau navigateur peine à dépasser les 1 % de parts de marché. A peine plus que le défunt Netscape.

Autre information de l'étude : Firefox grappille toujours plus de terrain à Internet Explorer, puisque près d'un tiers des européens (31,1%) surfent avec.

Google / Navigateurs