Le spam ne paye plus

 

C'est la crise pour tout le monde, et les vilains spammeurs ne sont pas épargnés. G-Data, éditeur de logiciels de sécurité allemand, nous l'affirme. Ainsi, si une campagne d'envoi de 20 millions de pourriels coûtait 350 euros en moyenne l'an passé, le prix a radicalement baissé et est tombé à 150 euros à peine. On les plaindrait presque. En fait non, puisque pour palier au manque de revenu, les envois en masse de spams se sont multipliés au cours des derniers mois.  A tel point que 95 % des e-mails échangés dans le monde seraient des pourriels !

Spam