Le spam rentable dès les premières ventes

 

L'Université de Berkeley (Etats-Unis, Californie), vient de publier une étude sur l'efficacité des campagnes de spams. Ces courriers indésirables envoyés aux quatre vents de le but de piéger les internautes et de les faire acheter des produits, seraient une activité grandement profitable. L'étude, basée sur 3 campagnes de spam ayant générées près de 470 millions d'emails, montre que 10 522 personnes, soit 0,003%, ont répondu et visité des sites. Finalement, seuls 28 personnes ont acheté des produits, soit un taux de réussite très faible. Et pourtant, ce nombre suffit à rentabiliser le spam pour peu que les produits achetés soient de valeur.

Spam