Il ne fait pas bon pirater Bienvenue chez les Ch'tis

 

Quatre jeunes hommes, suspectés d'avoir filmé puis largement diffusé sur le Web une version pirate du film à succès, ont été interpellés. Dès le 1er mars, soit le lendemain de la sortie en salle du film, la copie faisait son apparition sur Internet. La version piratée a connu un triomphe proche de celui du film original, puisque un mois après, elle était classée sixième, à l'échelle mondiale, des téléchargements sur eMule. Les quatre pirates passeront en jugement courant 2009 et risquent très gros : 500 000 euros d'amende et 5 ans de prison ferme... Sans compter d'astronomiques dommages et interêts.

Autour du même sujet