Kinect : l'accessoire qui change le jeu vidéo Kinect Sports : il ne fallait pas se rater

kinect sports
Kinect Sports © Microsoft

Microsoft se devait d'opposer à Wii Sports un sérieux concurrent. Et c'est chose faite avec Kinect Sports qui, s'il est loin d'être irréprochable, enterre la concurrence.  

C'est un jeu pensé pour la fête, avec un mode du même nom permettant de faire jouer à tour de rôle tous vos convives. Il est complété d'un mode mini-jeux un peu maigre, et puis d'un mode classique, à jouer seul ou à deux.  

Parmi les grandes réussites, l'athlétisme est remarquable grâce à ses épreuves de course, saut en longueur ou lancer de javelot. Il vous faut courir sur place comme un dératé, Kinect reconnaît et comptabilise les levés de genoux pour calculer la vitesse. Il faut également sauter, les deux pieds doivent décoller du sol, pour passer les haies ou donner l'impulsion du saut en longueur. Et quand on est à deux sur les starting block, on s'amuse vraiment énormément. 

On apprécie beaucoup les jeux de tennis de table et de bowling, qui s'ils sont moins physiques, profitent des capacités de détection de Kinect : les effets, la puissance... Tout est finement reproduit. Au ping pong par exemple, on peut lifter ou couper ses balles, smatcher ou amortir d'un mouvement fidèle du bras. C'est une belle réussite, même si, pour cause d'une légère latence, il faut anticiper un peu l'arrivée de la balle. C'est un plaisir à jouer à deux, en double ou un contre un.  

Le Beach Volley comme la boxe nous ont semblé sympa mais plus anecdotiques, le football en revanche est assez raté. Au chapitre des défauts, les menus sont un peu pénibles à passer.  

Côté technique, la musique est bien réussie, avec en prime des hits comme "We Are The Champions" de Queen lorsqu'on bat un record. Graphiquement ce n'est pas digne des capacités de la machine, mais ça reste du domaine du mignon.  

Kinect Sports se trouve à partir de 40 euros

le joueur se prépare à servir, son double, en transparence, fait de même
Le joueur se prépare à servir, son double, en transparence, fait de même © L'Internaute Magazine

 

 

 

Console