Verdict : une belle réussite, surtout pour les joueurs occasionnels

voilà qui incite au rêve
Voilà qui incite au rêve © Ubisoft
Une bonne surprise que ce nouvel opus d'assassin's Creed. Si seulement toutes les suites avaient cette marge de progression... Le principal handicap du premier, à savoir sa redondance et son côté vide, désincarné, est très brillamment résolu. Et globalement, la puissance immersive du jeu est excellente. 

On regrettera juste, une fois encore, la simplicité extrême de la série. Peut-être Ubisoft Montréal pourrait-il reprendre quelques principes de gameplay acrobatique de leurs précédent jeu Prince of Persia ? 

En tout cas, on a fort hâte de retrouver un troisième épisode de la série qui, on l'espère, décrochera alors les 5 étoiles... Pour l'époque, on ne saurait que conseiller le Paris de la Révolution Française, plutôt que la Seconde Guerre mondiale comme le veut la rumeur.