Les lapins Nabaztag ont trouvé un abri pour l'hiver

 

L'ouverture de la chasse n'aura pas signé l'arrêt de mort des lapins Nabaztag. La société Violet, qui commercialise ces fameux lapins communiquants s'était en effet placée en redressement judiciaire depuis juin dernier en l'attente d'un repreneur. C'est désormais chose faîte puisque ce sera l'éditeur de jeux Mindscape qui reprend l'activité et, espérons le, les 15 salariés de Violet, pour un montant non précisé et évalué à plusieurs centaines de milliers d'euros.
Cela sera-t-il suffisant pour laisser à ce lapin le temps de se développer et d'élargir son public ? Réponse dès 2010-2011.

Redressement judiciaire