Doux et léger : un antivirus invisible

une analyse très peu gourmande, mais sacrément lente
Une analyse très peu gourmande, mais sacrément lente © Microsoft

La grande réussite de Microsoft est de proposer un outil léger et donc particulièrement discret. La protection résidente est invisible, n'utilise quasi pas de mémoire vive. En analyse Security Essentials se révèle également très doux, 70 Mo de mémoire vive et à peine 40% des capacités d'un antique pentium 4. 

En revanche, l'analyse est franchement lente. On est bien loin des 100 fichiers à la seconde des solutions payantes. 

Impossible de se prononcer pour l'heure sur ses capacités de reconnaissance et de traitement des programmes malveillants.