Cinq distributions Linux comparées Mandriva, le frenchy

l'ajout de plasmoides (widgets) sous mandriva
L'ajout de plasmoides (widgets) sous Mandriva © Mandriva

La distribution Mandriva est celle qui offre le rendu visuel le plus avancé de tous les projets. Normal, puisque celle-ci est équipée de KDE 4.1 ou de Gnome 2.24 : on peut ajouter des widgets à son environnement, le menu démarrer est défilant et ne nécessite pas de clics de souris pour naviguer, un simple survol suffit...

Mais cette débauche d'effets, qu'on peut choisir de limiter, est tout de même assez consommatrice en ressources. La distribution est donc à déconseiller aux PC de plus de 5 ans, sous peine de ne pas profiter de tout l'aspect moderne de Mandriva 2009. Il existe toutefois des versions minimalistes de la distribution Mandriva.

Cette distribution a connu quelques soucis lors de la détection de périphériques USB lors des tests. Cependant, comme l'éditeur est français, on apprécie le fait que l'aide soit intégralement traduite, ce qui facilite la prise en main de l'outil. En revanche, le support fournit par Mandriva est payant sous forme d'un abonnement annuel.

le centre réseau de mandriva
Le centre réseau de Mandriva © Mandriva

Il existe trois types de distributions Mandriva : la version One (Live CD), la version Free (pour tout le monde), et la version Powerpack (payante). La Powerpack inclut un support gratuit pendant un an, mais aussi des logiciels shareware, libres ou non. C'est l'une des spécificités de Mandriva que de proposer un environnement logiciel mixte, là où la concurrence se repose uniquement sur des produits gratuits et libres.

Comme pour la distribution Fedora, la profusion d'applications nuit parfois à la lisibilité de l'ensemble. On appréciera la version Free de Mandriva 2009, plus légère que la Powerpack + que nous avons testé.

 

 Les plus :

- graphiquement très impressionnante

- tout est disponible en français

- possibilité d'avoir un support payant et l'accès à des sharewares de manière intégré à la distribution

 Les moins :

- trop gourmande dans sa version PowerPack +, peu optimisée pour la version Live par rapport à Knoppix.

 

le centre de contrôle mandriva, coeur du système
Le centre de contrôle Mandriva, coeur du système © Mandriva

Mandriva