Sécuriser son PC par la biométrie La reconnaissance digitale

enregistrement des empreintes
Enregistrement des empreintes © Lenovo

La reconnaissance digitale semble moins falsifiable que la reconnaissance faciale, mais est aussi plus exigeante, ce qui se traduit par un nombre d'erreurs à l'authentification plus élevé. Tout d'abord, il faut enregistrer ses empreintes personnelles. Sur les systèmes actuels, il faut faire glisser un de ses doigts lentement, et en une seule fois, sur une bande d'environ 2 mm de hauteur pour 10 mm de largeur.

Après une batterie de 3 à 5 tests, le système établit des correspondances et défini une empreinte type, qui vous identifie à 100%. Cette empreinte remplacera ensuite vos mots de passe. Mais il faut immédiatement être attentif à la façon dont vous avez passé votre doigt sur la bande, car c'est de cette manière qu'il faudra reproduire l'identification par la suite.

Et la tolérance est faible. Si le doigt a été orienté dans un sens, il faudra reproduire cela à chaque fois par la suite. Très sensible, cette identification garantit au moins une certaine sécurité. Et on dispose tout de même de 5 essais au démarrage de son ordinateur avant que celui-ci ne se bloque pour 3 minutes.

Autre aspect sympathique de l'identification digitale, on peut enregistrer plusieurs empreintes de doigts, et ainsi utiliser son majeur pour tel mot de passe, son index gauche pour tel autre, son index droit pour un troisième... Très pratique, et très sécurisé.

Autour du même sujet