Verdict : un modèle convaincant, mais qu'on peut améliorer

les deux constructeurs sont à féliciter sur la finition de leur produits, mais
Les deux constructeurs sont à féliciter sur la finition de leur produits, mais les plateformes sont inégales © L'Internaute Magazine

Vous l'aurez compris, d'un côté comme de l'autre, les machines sont limitées par le processeur pour donner leur pleine mesure. Toutefois, chez Asus, Ion de Nvidia permet de belles capacités graphiques, tout en maintenant une solide autonomie. A 410 euros, c'est une réussite.

A côté, la plateforme AMD de l'Acer Ferrari fait pâle figure : peu puissante, elle consomme plus. C'est dommage, d'autant que la finition du Ferrari est correcte. Pour 450 euros également, il n'y a malheureusement pas photo.