Dossier Le premier micro-ordinateur fête ses 30 ans

Lancé en 1981, l'IBM 5150 a été le premier PC commercialisé de l'histoire. Depuis, les évolutions logicielles et matérielles ont été énormes.

 

Même si certains modèles de micro-ordinateur sont sortis bien avant, on considère que le marché des ordinateurs personnels (PC) est né en août 1981, lorsqu'IBM lance son PC 5150. C'est alors le premier ordinateur à disposer d'une architecture ouverte, et celui qui va installer le terme PC dans le vocabulaire courant. Le marché de la micro-informatique avait toutefois déjà pris de l'ampleur avant l'IBM PC 5150, car depuis 1977 c'est Apple qui domine ce jeune marché avec l'Apple II.

La différence entre l'Apple II et l'IBM PC, c'est cette fameuse architecture ouverte. Encore aujourd'hui, sur un PC fixe, il est possible d'utiliser des composants de toute marque. C'est ce qui permet de changer la mémoire vive de son ordinateur, de remplacer un disque dur en panne ou de changer une carte graphique obsolète.

 

L'ENIAC : 100 000 opérations par seconde, mais l'ordinateur occupe 167 mètres carrés

Mais avant d'en arriver à l'ère de la micro-informatique au début des années 1980, il aura aussi fallu un long chemin de près de 30 ans. En effet, depuis la sortie de l'ENIAC, l'un des premiers ordinateurs entièrement électronique, les progrès de la science ont été fulgurants. Opérationnel en 1946, l'ENIAC est une sorte de supercalculateur mais dont les performances sont finalement modestes : occupant une surface de 167 mètres carrés, il pèse 30 tonnes, consomme 150 Kilowatts et ne réalise "que" 100 000 opérations par seconde.

l'apple iie, introduit par apple en janvier 1983
L'Apple IIe, introduit par Apple en janvier 1983 © Image libre de droit disponible sur Wikipédia.

En 1971 soit 25 ans plus tard, Intel commercialise une puce d'une puissance équivalente à l'ENIAC mais qui ne mesure que 3,81 mm x 2,79 mm. L'Intel 4004 est considéré comme le premier micro-processeur vendu sur le marché. Il contient 2300 transistors, fonctionne à une fréquence de 740 Khz et réalise 90 000 opérations par seconde. Surtout, il consomme peu d'énergie et coûte peu cher à fabriquer. Vendu 200 dollars, il va lancer l'ère de la micro-informatique, c'est-à-dire de l'ordinateur pour tous.

L'Apple II d'Apple lancé en 1977 est le premier micro-ordinateur à rencontrer un véritable succès. Il coûte tout de même 1298 dollars, ce qui représente à peu près deux mois de salaire à l'époque. Seuls les ménages aisés peuvent se l'offrir, mais c'est surtout chez les professionnels et non chez les particuliers que la micro-informatique décolle. L'Apple II est équipé d'un micro-processeur cadencé à 1 Mhz, de 4 Ko de mémoire vive, d'un lecteur de cassette.

L'IBM PC, lancé 4 ans plus tard, embarque des composants plus véloces. Il est équipé d'un micro-processeur Intel 8088 cadencé à 4,77 Mhz, embarque une mémoire vive de 16 Ko et un lecteur de disquettes de 160 Ko. L'appareil coûte tout de même 1565 dollars, mais il développe une capacité de calculs allant de 330 à 750 000 instructions par seconde. L'appareil s'adresse toujours davantage aux professionnels, mais ces produits vont peu à peu gagner le grand public grâce à d'autres constructeurs qui vont tenter leur chance sur le segment.

PC