Le premier micro-ordinateur fête ses 30 ans Des interfaces graphiques qui vont propulser le PC dans les foyers

Le début des années 1990 va définitivement imposer le PC comme machine universelle. Première date marquante, celle de la sortie en octobre 1992 de Windows 3.1, système d'exploitation qui sera suivi, dès 1993 par les premiers processeurs Pentium d'Intel. La rencontre de processeurs plus puissants, avec des jeux d'instructions optimisés pour les applications multimédia, l'arrivée des lecteurs de CD-Rom qui vont lire aussi bien nos données que de la musique, et d'un système d'exploitation utilisant une interface en fenêtres avec des raccourcis rend l'usage de la micro-informatique plus riche et plus facile.

Microsoft place alors ses pions. Déjà dominant sur le segment professionnel puisqu'il équipe de Windows la quasi-totalité des PC d'IBM, il sort avec la version 3.1 un système qui est aussi utilisable par le grand public sans véritable notion informatique. La plupart des logiciels cherchent alors à être compatible avec Windows. Travaillant étroitement avec les fabricants d'ordinateur, Microsoft parvient à faire installer Windows sur presque chaque ordinateur vendu dans le monde. Le système s'impose alors de lui-même comme l'interface standard, malgré l'existence de concurrents (Linux, Mac OS...).

copie d'écran du menu démarrer sous windows 98
Copie d'écran du menu démarrer sous Windows 98 © Microsoft

Au début des années 1990, la micro-informatique généralise aussi l'usage de la couleur sur nos moniteurs. On va d'abord être capable d'afficher des images en 8 bits (256 couleurs), puis 16 bits (65 536 couleurs) et enfin 24/32 bits (plus de 16 millions de couleurs) .

Le Pentium, architecture souple d'Intel va faire monter la fréquence de processeurs de 60 à 233 Mhz. Certaines architectures concurrentes tentent aussi de s'imposer, c'est le cas de marques comme AMD et Citrix.

Le rythme des évolutions s'accélère : en 1997 est lancé le Pentium 2 (de 233 à 450 Mhz), en 1999 le Pentium 3 (de 450 à 1 400 Mhz), et en 2000 le Pentium 4 (de 1,3 à 3,8 Ghz). Microsoft suit le rythme au niveau des évolutions du système d'exploitation. Le PC connaît ainsi 4 versions majeures de Windows en 5 ans : Windows 95, Windows 98, Windows Millenium et Windows 2000.

 

L'USB débarque en 1996, et 3Dfx crée le marché des cartes graphiques

La norme USB est lancée en 1996, mais connaît surtout son vrai démarrage en 1998 avec la norme 1.1. Elle va simplifier nettement l'usage des périphériques sur un micro-ordinateur. On peut désormais brancher un élément externe sur un ordinateur en marche, et le système le reconnaît automatiquement.

Autre évolution sensible, les cartes graphiques se développent au cours des années 1990-2000 et vont devenir le composant essentiel que l'on connaît aujourd'hui. Elles sont en fait utilisées pour accroître les performances dans les calculs en virgule flottante, c'est-à-dire principalement du rendu de scènes 3D dans les jeux vidéo, mais aussi pour optimiser l'affichage de vidéos, la retouche et la manipulation d'images. La grande société de l'époque, 3Dfx avec ses cartes Voodoo, va finalement laisser sa place à Nvidia avec sa TNT2, et à ATI avec sa Rage 128.

PC