Dossier Comprendre et gérer les processus de Windows

Bien gérer ses processus permet de gagner en sécurité et en performances sur son ordinateur. Sites et logiciels vous aident à identifier les processus inutiles et dangereux.

Un logiciel installé sur votre ordinateur mobilise un certain nombre de ressources lors de son exécution. Cependant, même des programmes que vous n'utilisez pas directement peuvent monopoliser des ressources. C'est le cas par exemple d'OpenOffice qui place lors de son installation un module permettant d'accélérer son lancement à tout moment. Les antivirus travaillent en permanence de manière invisible. Même si vous ne lancez pas d'analyse complète, ils consomment des ressources.

Microsoft Windows exécute aussi bon nombre de processus critiques qui tournent en permanence pour assurer le bon fonctionnement de la machine et vous donner accès à Internet et à vos périphériques. Si la plupart du temps, on ne fait jamais attention aux processus qui sont lancés, les utilisateurs avancés ont appris qu'avoir un oeil sur ces processus permet d'améliorer les performances de son ordinateur et éventuellement de détecter un virus informatique.

Un outil à consulter si votre ordinateur devient lent

copie d'écran de la fonction gestionnaire des tâches de windows.
Copie d'écran de la fonction Gestionnaire des tâches de Windows. © L'internaute magazine

L'analyse des processus Windows peut vous aider à diagnostiquer l'origine d'un problème. Pour voir les processus en cours, utilisez la combinaison clavier Control + Alt + Suppr (ou Del selon les claviers). On peut aussi y accéder par un clic droit sur la barre des tâches (barre en bas de l'écran, à coté du menu démarrer).

Choisissez Gestionnaire des tâches dans les deux cas. Cliquez ensuite sur l'onglet Performances pour voir le taux d'utilisation du processeur et de la mémoire vive. Au démarrage, si vous n'utilisez aucun programme, votre taux d'utilisation processeur et mémoire doit être bas. Si ce n'est pas le cas, il va falloir surveiller le détail de vos processus.

copie d'écran de l'onglet performances du gestionnaire des tâches windows.
Copie d'écran de l'onglet Performances du gestionnaire des tâches Windows. © L'internaute magazine

Vérifiez aussi le taux d'utilisation du processeur et de taux d'occupation de la mémoire lorsqu'une application est particulièrement lente sur votre ordinateur. Si elle est bien responsable d'une certaine lenteur, il faudra analyser tous les processus relatifs à cette application pour déterminer l'origine du problème.

Toujours dans le gestionnaire des tâches, l'onglet mise en réseau permet de voir les flux réseaux sortants. Si cette valeur est très élevée alors que vous n'avez pas d'activité Internet, vous avez soit été infecté par un cheval de Troie, soit vous avez installé des applications qui communiquent très régulièrement par Internet. Attention, là encore ces applications limitent les ressources encore disponibles sur votre machine.

Surveillez la bonne gestion de vos ressources régulièrement

Restent les onglets applications et processus du gestionnaire des tâches. Dans applications, on peut voir la liste des programmes qui sont actuellement en cours d'exécution sur l'ordinateur. Si l'un d'entre eux ne répond plus, c'est ici que vous pouvez l'arrêter en cliquant sur l'option Fin de tâche. Cela libère immédiatement les ressources utilisées et rend votre ordinateur disponible à nouveau.

copie d'écran de l'onglet processus du gestionnaire des tâches windows.
Copie d'écran de l'onglet Processus du gestionnaire des tâches Windows. © L'internaute magazine

L'onglet Processus va vous donner une analyse plus fine. Cette option affiche une liste des processus, par nom de fichiers, qui fonctionnent actuellement sur votre ordinateur. Il indique pour chacun la mémoire vive qu'il occupe pour s'exécuter. Une grande ou une petite valeur ne veut a priori rien dire. Un virus peut très bien utiliser une faible partie de votre mémoire, tandis qu'un programme Photoshop stable requiert de toute manière beaucoup de mémoire vive.

Repérez en revanche le nombre de processus qui s'exécutent sur votre machine, les éventuels doublons sur certains processus, et les variations importantes de consommation mémoire sans raison apparente.

Windows