Quel netbook choisir ? 7 modèles comparés Hercules eCafé

l'apparence et l'ergonomie de l'appareil séduisent...
L'apparence et l'ergonomie de l'appareil séduisent... © Hercules

Hercules a fait évoluer son premier netbook, l'eCafe, avec ce modèle baptisé EC-1000W (pas facile à retenir). A cette occasion, il franchit le pas de Windows XP à Windows 7 pour un rendu global convaincant mais pas emballant non plus. D'extérieur, il est en tous les cas joli et peu encombrant. Normal puisqu'il s'agit d'un format 10 pouces seulement, pour des dimensions de : 274 x 195 x 32 mm. Le poids est aussi dans la moyenne et se situe à 1,36 Kg. Le prix est en revanche un peu plus élevé que la moyenne à 349 euros, ce qui se justifie sans doute par la suite logicielle intégrée. 

Car l'eCafé se distingue ainsi de la concurrence. On trouve directement sur le produit la suite logicielle OpenOffice 3.1 pré-installée ainsi que des logiciels spécifiques à Hercules comme l'eCafé Connect (pour gérer les réseaux WiFi), l'eCafé eMail Center (pour centraliser ses mails), l'Update Manager (plate-forme de téléchargement d'applications d'Hercules) et la Webcam Station (pour gérer la webcam). Rien de transcendant il faut le dire, mais le concept pourra plaire aux débutants en informatique.

Les spécifications techniques de l'appareil offrent peu de surprises : un processeur Intel Atom N270, 1 Go de mémoire vive, un disque dur de 250 Go + 50 Go d'espace de stockage en ligne inclus. Avec Windows 7, c'est trop juste pour obtenir des performances correctes. On se limitera donc à une utilisation bureautique et Internet comme toujours. Sauf qu'évidemment, l'écran de 10 pouces impose un clavier étroit comme pour le NB200 de Toshiba et donc un confort précaire en bureautique. Et ce d'autant plus qu'il est assez renfoncé dans la coque, la barre d'espace est ainsi pénible d'accès.

La vidéo est à peine mieux lotie, la faute à un écran médiocre qui propose une faible luminosité et un réglage des couleurs par défaut très maladroit. Pourtant, l'appareil est capable de lire les DivX sans trop de problème, et, surprise, est relativement fluide sur des vidéos HD. Enfin, disons plutôt qu'il ne saccade pas systématiquement. Les jeux vidéo sont à oublier, mais la retouche photo et le transfert de fichiers s'effectuent sans problème. 

...mais les performances restent limitées
...mais les performances restent limitées © Hercules

L'eCafé bénéficierait toutefois d'un meilleur processeur. L'Atom N270 souffre énormément en multi-applications. Le système offre sinon des performances comparables au HP Compaq mini 311 : 1 minute environ pour démarrer, 3 minutes 30 secondes pour installer OpenOffice, 8 minutes pour réaliser la conversion de 14 fichiers MP3 en WMA, 20 secondes pour appliquer un effet (flou ou bruit) à une image de 3 Mo sous Gimp. 

La connectique ne surprend guère avec 3 ports USB, 1 entrée micro et une sortie casque, 1 port VGA, 1 port Ethernet et un emplacement SD Card. Bref, ce netbook aura bien dû mal à faire sa place parmi la pléthore de netbook du marché. Sa tarification n'est pas spécialement avantageuse et ses performances restent faibles.  

  Autonomie : 5 heures environ

Ordinateur portable / Hercules