10 casques audio testés et comparés Méthodologie et protocole de test

Nous avons repris notre protocole de test habituel. Il nous permet de juger de l'utilisation d'un casque pour la grande majorité des usagers. Basé sur une longue écoute de musiques. On vérifie les qualités, défauts et spécialisations des casques pour une utilisation ou un type de musique spécifique.

Rappelons en préambule que les tests audio sont toujours, dans une certaine mesure, subjectifs. Nous croyons que détailler le processus de test vous permet de plus aisément vous représenter nos impressions. 

Supports d'écoute

Les casques ont en premier lieu été testés sur baladeur : iPod Nano ou Creative Zen Stone. Des outils aux qualités d'émission audio corrects, sans plus. Sauf que 90 % des baladeurs ne font pas mieux, pour la bonne raison que 85 % des baladeurs sont des iPod. Ils ont également été testés sur un Cowon S9 (un des meilleurs baladeurs pour l'audio), un bête chipset son de PC, et pour les sources de qualité, sur la prise casque d'un ampli hybride Hi-Fi - numérique. Tous ont également été testés dans le métro aux heures de pointe pour mesurer tant l'isolation que leur aspect pratique en déplacement. 

Musique

Il nous a semblé vraiment important de varier, non seulement la qualité d'émission des supports, mais aussi la qualité des enregistrements. Nous avons donc utilisé du MP3 "sale", encodé en 96 et 128 kbps, du plus propre en MP3 et OGG 256 kbps et sans perte, et du Wav (CD). 

Nous avons testé ces casques sur un large panel de musique pour cerner au mieux les usages et spécialités.  

Pour tester les basses, on privilégie le Hip Hop : Cypress Hill, D de Kabal... Mais aussi le son très intéressant de DJ Food dans Timber par exemple. John Lee Hooker permet d'apporter des basses plus rondes, moins sèches, très importantes également. 

Les bas médiums sont plutôt l'apanage du métal, ces grands riffs de guitare qui envoient du lourd. De Slayer à Black Label Society.

Un peu plus aigu, on trouve les voix. Pour les mediums, on aime ainsi tester du Rage Against The Machine ou du Reggae, genre où la voix est assez isolée dans sa plage de fréquence.  

Pour les aigus, les saxophonistes de Jazz (Jan Garbarek) sont bien pratiques, de même que le classique.

Un mot sur le classique justement. Nous avons spécifiquement testé le Liebestod du Tristan et Isolde de Wagner (des aigus et du grandiose), l'Allegreto de la 7ème Symphonie de Beethoven (important pour les nuances de bas volume et les amples variation), et la Mélodie Hongroise de Schubert (Piano seul). Chaque fois en CD, on a du mal à envisager un amateur de musique classique se satisfaire de morceaux compressés...

Autour du même sujet