Opter pour le bon statut

Dans certains cas, le recours à un avocat est recommandé. © BillionPhotos - Fotolia.com
Pour Isaure Nivard-Pierson, le choix du statut est hautement stratégique. "C'est lui qui conditionnera votre recrutement, votre imposition et votre développement futur". Pour limiter le risque d'échec, elle conseille de se faire accompagner par un avocat ou un expert-comptable.
Un avis qui n'est pas forcément celui de Gaétan Mathey."Faire appel à une aide externe coûte entre 1 500 et 2 000 euros. Cela peut être intéressant pour créer une SARL, une SA ou une SAS ou pour savoir quel statut adopter. Mais pour certains statuts comme une EURL, lorsque l'on est sûr de soi, il suffit de bien se documenter, d'apprendre à rédiger des statuts ou des pactes d'actionnaires grâce à des modèles que l'on peut trouver sur Internet".