Auto-entrepreneurs : les clés de la gestion Gérer sa comptabilité

Le régime de l'auto-entrepreneur présente aussi l'avantage de vous dédouaner des contraintes comptables classiques. Affranchi de TVA, vous n'avez pas non plus d'actifs à immobiliser ou amortir, pas plus que de stock à comptabiliser. Autant de libertés qui ne doivent cependant pas occulter la nécessité réelle de surveiller quotidiennement l'état de votre activité.

Vous pouvez le faire par le biais de la seule obligation comptable qui touche le régime de l'auto-entrepreneur, la tenue d'un livre de recettes et d'un registre des achats. Deux outils qui, une fois transformés en compte de résultat, vous permettront de déterminer un revenu (ou un déficit) réel. N'hésitez pas non plus à comparer ce revenu à vos tableaux prévisionnels et ainsi voir où vous en êtes par rapport à votre feuille de route.

 

Présentation d'un compte de résultat
ProduitsCharges
Source : JDN
Ventes de marchandisesAchat de matières premières
Prestation de servicesCharges de fonctionnement : loyer, électricité, téléphone, divers abonnements, assurances...
Emprunts (intérêts et capital)
Impôt sur le revenu
Total Recettes - Dépenses =Bénéfice (ou déficit)

Pensez aussi à garder précieusement l'ensemble des devis, factures et contrats établis. Autant de pièces justificatives que vous serez amené à présenter lors d'un éventuel contrôle fiscal en gage de votre bonne foi.

"Cet exercice de gestion quotidien est d'autant plus important qu'il est exercé dans un cadre relativement facile, il constitue un excellent entrainement pour quiconque désire à terme changer de statut et donc s'astreindre à des règles comptables beaucoup plus complexes", explique Benoit Malasigné.

Auto entrepreneur / Se mettre à son compte