Auto-entrepreneur : les conseils et les pièges à éviter Assedic : risque de devoir rembourser

Le créateur d'entreprise demandeur d'emploi qui touche des allocations chômage de la part des Assedic peut conserver ces versements pendant une durée maximale de 15 mois, dans le cadre de l'allocation d'aide au retour à l'emploi. Une aide bien pratique lorsqu'on débute une activité. 

Mais cette aide a une limite qu'il vaut mieux connaître avant que les Assedic ne viennent vous le rappeler : vos nouveaux gains ne doivent pas dépasser 70 % du salaire qui a servi à calculer vos droits à allocation. "Dans le cas contraire, à la fin des 15 mois, les Assedic vont vous demander de rembourser les montants perçus, explique Laurence Joly, qui conseille les entrepreneurs à la Boutique de gestion Flandre Création à Dunkerque. Le bénéfice pris en compte, c'est le montant de votre chiffre d'affaires moins l'abattement forfaitaire pour frais professionnels."  

 

Pour éviter ces désagréments, Laurence Joly conseille de demander le versements des allocations chômage sous forme de capital. "Les Assedic vous versent la moitié du total de ce que vous auriez reçu en tant que chômeur, en deux fois. Un quart tout de suite et le complément six mois plus tard", précise la conseillère. Une fois les versements réalisés, vous êtes radié et l'on ne vous demandera plus rien. Le montant total peut cependant être un peu plus faible, mais la différence n'est pas énorme. La durée d'indemnisation maximale est de 23 mois pour un chômeur : votre capital est donc de 11,5 mois. Avec l'aide au chômeur créateur, il aurait été de 15. "C'est une solution intéressante, surtout si l'on avait un salaire faible au préalable", souligne Laurence Joly.  

 

  Les conseils pour actualiser sa situation aux Assedic: actualisation Pôle emploi  

Auto entrepreneur / Se mettre à son compte