Auto-entrepreneur : les conseils et les pièges à éviter Les mêmes obligations professionnelles que les autres

Il est très simple de se lancer comme auto-entrepreneur : quelques clic et le tour est joué. Il ne faut cependant pas oublier qu'un auto-entrepreneur reste un travailleur indépendant à part entière et donc un professionnel, responsable de ses faits et gestes.

 

"L'auto-entrepreneur doit souscrire la même assurance qu'une entreprise traditionnelle"

Souscrire une assurance civile professionnelle

Que se passera-t-il si vous blessez quelqu'un en vous rendant chez un client ? Et si vous cassez quelque chose ? Il ne faut pas compter sur votre assurance de responsabilité civile. "L'auto-entrepreneur doit souscrire la même assurance qu'une entreprise traditionnelle. C'est une responsabilité que vous prenez vis-à-vis de vos clients", estime Laurence Joly. Vous devez donc souscrire une assurance en responsabilité civile professionnelle, tout particulièrement si vous êtes en contact avec la clientèle. "Ce n'est pas très cher, précise la conseillère en création. Si le métier n'est pas particulièrement risqué, comptez une centaine d'euros par an." En revanche, si la nature de votre métier comporte des risques, par exemple dans le bâtiment, les montants peuvent être plus élevés. Renseignez-vous soigneusement et gardez à l'esprit qu'en tant qu'auto-entrepreneur vous ne pouvez pas déduire vos frais.

 

Les métiers réglementés

Au rang des obligations peu connues, les métiers réglementés ne sont pas exemptés de démontrer leurs qualifications professionnelles. C'est le cas par exemple des fournisseurs de soins esthétiques ou encore des prothésistes dentaires. Normalement, c'est la chambre des métiers qui se charge de vérifier la compétence des entrepreneurs. "Pour les auto-entrepreneurs qui se déclarent sur internet... disons que nul n'est censé ignorer la loi !", avertit Laurence Joly.

Les auto-entrepreneurs artisans sont en revanche exemptés du stage payant de préparation à l'installation, généralement organisé par
les chambres de métiers et de l'artisanat.

 

Auto entrepreneur / Se mettre à son compte