Créer son entreprise entre amis Partager une vision commune

laouari medjebeur et thomas nomaksteinsky, cofondateurs de mektoube.fr
Laouari Medjebeur et Thomas Nomaksteinsky, cofondateurs de Mektoube.fr © Mektoube.fr

Des amis partagent des passions, des activités ou des anecdotes. Mais cela ne suffit pas pour s'associer dans les affaires. "La création d'entreprise à deux nécessite de définir un objectif commun, martèle le coach Jean-Louis Sabin. Il faut s'accorder sur les fondamentaux et partager le même système de valeurs." Cela ne signifie pas que les associés doivent être des clones, mais qu'ils doivent se retrouver sur leur vision de l'entreprise. Un humaniste et un matérialiste peuvent être amis, mais il leur sera difficile de gérer une boîte ensemble.

Laouari Medjebeur et Thomas Nomaksteinsky ne se sont pas véritablement choisis comme associés. Pour occuper leur temps libre, ces deux amis informaticiens se sont lancés dans un projet de site de rencontres communautaire pour les maghrébins de France. Pour eux, il n'était pas question d'entreprise jusqu'à ce que le succès les mette devant le fait accompli. Le succès de Mektoube.fr n'est donc pas lié à un casting très poussé mais à leur vision partagée. "C'est un peu comme dans un couple, estime Laouari Medjebeur, sensible aux références conjugales. Nous nous sommes fixé un objectif commun et nous avançons ensemble vers le même but."

"La création d'entreprise à deux nécessite de définir un objectif commun"

Les partenaires des entrepreneurs ne s'y trompent pas. C'est bien un socle commun de valeurs et d'ambitions qui importe à leurs yeux. "Les banquiers jugent l'équipe mais ne posent pas de questions sur la façon dont on se connait, raconte par exemple Florent Tardivel. Cela se ressent quand une équipe s'entend ou pas." 

 

Se mettre à son compte / Entrepreneur